en

Québec
Mandat actif
Premier ministre
Coalition avenir Québec
1 020 jours de mandat
42e législature du Québec
03 déc. 2018 - en cours

L’élection générale québécoise de 2018 a eu lieu le 1er octobre 2018 et a permis d’élire les députés de l’Assemblée nationale du Québec. L’élection s’est soldée par une victoire décisive de la Coalition avenir Québec (CAQ), dirigée par François Legault. La CAQ a remporté 74 des 125 sièges de l’Assemblée nationale, ce qui lui a permis de former un gouvernement majoritaire en évinçant du pouvoir le Parti libéral du Québec.

L’élection québécoise de 2018 était la première élection remportée par la CAQ. C’était également la première élection depuis 1966 remportée par un parti autre que les libéraux ou le Parti québécois. Legault est le premier dirigeant de centre-droit nationaliste depuis la défaite de l’Union nationale en 1970.

En partenariat avec

Histoire de la promesse

1.04.01 - « [La CAQ promet] l’abolition des élections scolaires et des commissions scolaires, qui seront transformées en centres de services aux écoles pour donner plus de pouvoirs à ceux qui s’occupent directement de nos enfants : les directions d’école, les enseignants, les professionnels, le personnel de soutien et les parents. »

Publié : déc. 2018
Réalisée
08-févr.-2020
Justification

Sanction du projet de loi

« Ce projet de loi vise principalement à revoir l’organisation et la gouvernance des commissions scolaires, qui deviennent des centres de services scolaires administrés par un conseil d’administration, composé de parents, de représentants de la communauté et de membres de leur personnel. »

Réalisée
08-févr.-2020

« Le gouvernement de François Legault est allé de l’avant avec sa réforme des commissions scolaires en imposant un bâillon. En outre, il a présenté un amendement pour abolir les postes de commissaire dès la sanction de la loi. […] Le projet de loi a finalement été adopté peu après 3 h samedi matin. »

Réalisée
23-janv.-2020

« Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean‑François Roberge, a procédé aujourd’hui au dépôt d’un important amendement au projet de loi no 40, Loi modifiant principalement la Loi sur l’instruction publique relativement à l’organisation et à la gouvernance scolaires qui permettra, s’il est adopté, de renforcer les liens entre les centres de services et les municipalités. »

En voie de réalisation
01-oct.-2019

« Le gouvernement Legault a déposé mardi un projet de loi pour abolir les élections scolaires et transformer, du même souffle, les commissions scolaires en centres de services. Si les opposants parlent d’un «brassage de structures» inutile, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, y voit plutôt la «plus grande opération de décentralisation gouvernementale des dernières années». Voici ce qui va changer. »

En suspens
Publié : 03-déc.-2018

Plateforme colligée

Publié : déc. 2018
Developed in partnership with