en

Québec
Mandat actif
Premier ministre
Coalition avenir Québec
1 978 jours de mandat
42e législature du Québec
03 déc. 2018 - 28 août 2022
43e législature du Québec
20 oct. 2022 - en cours

L’élection générale québécoise de 2022 a eu lieu le 3 octobre 2022 s’est soldée par une deuxième victoire décisive de la Coalition avenir Québec (CAQ), dirigée par François Legault. La CAQ a remporté 90 des 125 sièges de l’Assemblée nationale, soit 16 de plus qu’en 2018, avec 40,98% du vote populaire.

Pour plus de détails sur le premier mandat du gouvernement Legault, nous vous invitons à consulter le Polimètre Legault I et le livre suivant : Bilan du gouvernement de la CAQ : Entre nationalisme et pandémie (2022).

En partenariat avec

Histoire de la promesse

2.08.02 - « [Un gouvernement de la CAQ s’engage à] [p]oursuivre dans la lignée de la loi 96 et s’assurer de protéger et de promouvoir la langue française[.]  »

Partiellement réalisée
13-nov.-2023

« Le ministre de la Langue française, M. Jean-François Roberge, annonce le lancement de deux appels de projets en vertu du programme En français, naturellement! et du Programme de promotion et de valorisation de la langue française. Les appels de projets sont d’une durée de cinq semaines et prendront fin le 13 décembre prochain.  »

Partiellement réalisée
01-sept.-2023

« Québec octroie un montant de 1,5 million de dollars à la Ville de Montréal sur trois ans pour la promotion et la valorisation du français dans la métropole, a annoncé vendredi le ministre de la Langue française, Jean-François Roberge.  »

Partiellement réalisée
21-août-2023

« Le ministre de la Langue française, M. Jean-François Roberge a annoncé aujourd’hui l’octroi d’une aide financière de 4,9 millions $ à la Société de télédiffusion du Québec (Télé-Québec). Cette somme permettra à Télé-Québec de réaliser un jeu télévisé valorisant la langue française. // Destiné à un public familial, le jeu s’intitulera La langue dans ma poche et sera diffusé sur une base hebdomadaire à compter de l’hiver 2024. 52 épisodes de 30 minutes seront ainsi diffusés à heure de grande écoute et ce, jusqu’en décembre 2025.  »

Partiellement réalisée
29-mai-2023

« Le gouvernement du Québec lancera le 1er juin prochain Francisation Québec, qui deviendra l’unique point d’accès gouvernemental en matière d’apprentissage du français. […] À compter du 1er juin donc, et de manière progressive, Francisation Québec facilitera l’accès aux services gouvernementaux d’apprentissage du français pour un ensemble de nouvelles clientèles. Instituée au sein du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), Francisation Québec facilitera également l’apprentissage en classe, à distance, en ligne et en milieu de travail, ainsi qu’à toute l’aide financière disponible aux personnes, aux organismes et aux entreprises admissibles.  »

Partiellement réalisée
25-mai-2023
Justification

Entrée en vigueur d’une mesure de la loi 96.

« Les Montréalais doivent désormais attester qu’ils ont droit aux services gouvernementaux en anglais pour consulter la version anglaise du site web de la Ville ou parler en anglais au 311. // La métropole a ajouté jeudi des messages sur ses lignes téléphoniques et sur son site web pour indiquer que seuls les citoyens visés par l’une des exceptions prévues par la Charte de la langue française pouvaient recevoir de l’information dans la langue de Shakespeare. // La Ville de Montréal affirme se plier ainsi à la récente réforme de la loi 101. D’autres municipalités du Québec ont également ajouté des bandeaux d’information sur leur site web à ce sujet.  »

Partiellement réalisée
25-mai-2023

« Québec lance son offensive pour attirer des immigrants francophones en proposant des réformes majeures des programmes déjà existants. En plus d’ouvrir les vannes aux diplômés du Québec, le gouvernement Legault exigera la maîtrise du français pour tous les immigrants des catégories économiques. Et, fait inédit, les niveaux de français seront modulés en fonction de l’emploi et des qualifications requises. “Pour la première fois dans l’histoire du Québec, les candidats à l’immigration économique [devront avoir] une connaissance du français. On va exiger une connaissance du français à l’oral, mais dans certains cas à l’écrit”, a déclaré la ministre de l’Immigration et de la Francisation, de l’Intégration (MIFI), Christine Fréchette, lors d’une conférence de presse aux côtés du premier ministre François Legault et du ministre de la Langue française, Jean-François Roberge.  »

Partiellement réalisée
28-mars-2023

« Le ministre de la Langue française, M. Jean-François Roberge, a lancé, ce matin, une plateforme de consultation qui permettra au gouvernement de cibler les priorités afin d’inverser le déclin de la langue officielle du Québec. Cette initiative contribuera aux travaux du Groupe d’action pour l’avenir de la langue française […] // Sous forme de questionnaire en ligne, cet espace d’échange public vise à recueillir les idées de la population pour assurer l’avenir et la pérennité de la langue officielle du Québec. Parallèlement, les chercheuses et chercheurs, les spécialistes, les organismes et les groupes de la société civile seront invités à déposer un mémoire qui comprendra des propositions de mesures structurantes pour assurer l’avenir de la langue française.  »

Partiellement réalisée
21-mars-2023

« […] plusieurs gestes ont été posés pour freiner le déclin de la langue française au Québec, notamment l’adoption, en juin 2022, du projet de loi no 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français. Le gouvernement continue d’agir en ce sens en accélérant la mise en œuvre de la Loi et en se dotant des outils nécessaires pour assurer un suivi de la situation linguistique au Québec. // Des investissements de 649 millions de dollars d’ici 2027-2028 sont prévus pour promouvoir la culture et la langue française.  »

Partiellement réalisée
21-mars-2023

« À cet égard, le budget 2023-2024 prévoit une somme de 87,9 millions de dollars sur cinq ans, soit : // 52,9 millions de dollars pour assurer la mise en œuvre de la Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français; // 27,5 millions de dollars pour se doter d’un tableau de bord d’indicateurs gouvernementaux sur la situation linguistique au Québec et réaliser le suivi annuel des caractéristiques linguistiques de la population; // 7,5 millions de dollars pour appuyer la campagne nationale de défense, de promotion et de valorisation de la langue française au Québec.  »

Partiellement réalisée
27-janv.-2023

« Le ministre de la Langue française, M. Jean-François Roberge, a profité de la tenue du caucus présessionnel de la Coalition Avenir Québec, à Laval, pour annoncer la création d’un groupe d’action pour l’avenir de la langue française, une des grandes priorités du gouvernement Legault. Ce groupe aura pour mission de définir des moyens de freiner le déclin de la langue française au Québec. // Présidé par M. Roberge, le groupe déterminera les grandes orientations du Plan d’action gouvernemental pour l’avenir de la langue française, qui sera élaboré au cours de l’année 2023.  »

En suspens
Publié : 20-oct.-2022
Developed in partnership with