en

Québec
Mandat actif
Premier ministre
Coalition avenir Québec
1 402 jours de mandat
42e législature du Québec
03 déc. 2018 - en cours

L’élection générale québécoise de 2018 a eu lieu le 1er octobre 2018 et a permis d’élire les députés de l’Assemblée nationale du Québec. L’élection s’est soldée par une victoire décisive de la Coalition avenir Québec (CAQ), dirigée par François Legault. La CAQ a remporté 74 des 125 sièges de l’Assemblée nationale, ce qui lui a permis de former un gouvernement majoritaire en évinçant du pouvoir le Parti libéral du Québec.

L’élection québécoise de 2018 était la première élection remportée par la CAQ. C’était également la première élection depuis 1966 remportée par un parti autre que les libéraux ou le Parti québécois. Legault est le premier dirigeant de centre-droit nationaliste depuis la défaite de l’Union nationale en 1970.

En partenariat avec

Histoire de la promesse

1.08.07 - « [La CAQ promet] une reconnaissance constitutionnelle pleine et entière en tant que nation. »

Publié : déc. 2018
Réalisée
24-mai-2022

« La réforme caquiste de la loi 101, adoptée mardi à l’Assemblée nationale, modifie une vingtaine de lois et règlements. Voici les répercussions qu’elle aura au « jour un », puis lors des années à venir. […] La spécificité du Québec sera inscrite dans la Constitution du Canada dès la sanction de la loi par le lieutenant-gouverneur. »

En voie de réalisation
18-mai-2021

« Le premier ministre Justin Trudeau laisse entendre qu’il ne s’opposera pas à la volonté du gouvernement Legault d’inscrire dans la Constitution que « les Québécoises et les Québécois forment une nation », que « le français est la seule langue officielle du Québec » et qu’« il est aussi la langue commune de la nation québécoise ». En marge d’une conférence de presse tenue mardi à Ottawa, M. Trudeau a reconnu que le Québec pouvait modifier unilatéralement une partie de la Constitution canadienne, selon les analyses initiales de son gouvernement. »

En voie de réalisation
13-mai-2021
Justification

Présentation du projet de loi

« Le projet de loi prévoit la nomination d’un commissaire à la langue française qui a notamment pour fonction de surveiller l’évolution de la situation linguistique au Québec. »

En suspens
07-déc.-2019

« Au-delà de la question, naturellement fondamentale, de l’indépendance ou de l’autonomie, le gouvernement Legault a une mission historique, dont il a imparfaitement conscience, mais qui s’imposera de plus en plus comme une évidence dans les temps à venir. L’élection de la CAQ, en octobre 2018, ne correspondait pas seulement à la restauration du principe de l’alternance au cœur de la démocratie québécoise. Elle a marqué le retour du nationalisme au cœur de notre vie politique, un quart de siècle après la défaite référendaire de 1995. Et le nationalisme revient autour d’un principe fondamental: il doit réaffirmer que l’État québécois n’est pas qu’une entité administrative parmi d’autres mais l’État national du peuple québécois. »

En suspens
01-nov.-2019

« La campagne électorale fédérale, désormais officiellement lancée, est l’occasion par excellence pour le Québec de faire valoir ses revendications. Dans ce contexte, le député de Matane-Matapédia et chef parlementaire du Parti Québécois, Pascal Bérubé, ainsi que la députée de Joliette et porte-parole en matière de relations Québec-Canada, Véronique Hivon, pressent le gouvernement prétendument nationaliste de la CAQ de rappeler aux partis fédéraux ses demandes de 2015; les Québécois pourront, ainsi, juger de sa cohérence. »

En suspens
20-févr.-2019

« ”Ma perspective et mes opinions là-dessus ont toujours été très claires », s’est défendu le premier ministre. Je suis évidemment préoccupé par une atteinte aux droits fondamentaux des Canadiens ”, a-t-il ajouté. »

En suspens
Publié : 03-déc.-2018

Plateforme colligée

Publié : déc. 2018
Developed in partnership with